Le bonheur est dans le pré

16 February 2016

Nous avons passé deux nuits à Alajuela, au sud-ouest de la capitale. Ce fut une courte escale bien mérité pour renouer avec la chaleur après avoir souffert du froid et de la pluie à Monteverde et Arenal. Nous retrouvons nos sandales et la plus grande sélection de nos vêtements, celle consacrés à un climat estival.

Lors de l’arrivée à notre hôtel, il ne nous faut que quelques minutes avant de s’effeuiller et profiter de la piscine… Quel bonheur de faire quelques brasses! Parfois, on s’ennuie du plaisir divin que procure une petite baignade en arrière du bateau… Oui, même si notre périple terrestre est intéressant et nous permet de découvrir une variété de décors et de plaisir très différents de notre voyage maritime, nous parlons fréquemment de notre retour sur Jayana…

D’ailleurs, nous sommes en communication avec le concessionnaire de Beneteau à Leucate qui veille sur notre bateau. Nous lui avons confié une longue liste de travaux à effectuer pendant notre absence, ce qui nous permettra en quelques jours de provisionner le bateau et repartir pour de nouvelles aventure sur la Méditerranée. Enfin, c’est ce que nous espérons, car ce n’est pas toujours évident de superviser des travaux à distance et qu’ils soient réalisés à notre satisfaction.

Le 16 au matin, la journée commence cependant très mal. Même si j’ai souhaité bonne fête à Sounda avec les enfants la veille, j’oublie complètement de lui souhaiter à nouveau le matin même. Je suis tellement absorbé par une nouvelle fonction que j’ajoute au blog que ce n’est qu’au moment de mettre les sacs dans la voiture que cela me revient. Ça explique la mauvaise humeur de Sounda, qui prend soin de me souligner qu’au moins 25 personnes m’ont devancé. Heureusement, après quelques excuses, l’harmonie revient rapidement…

Notre court séjour à Alajuela fut consacré (encore!) à la ferme. Jamais nous n’aurons trait autant de vaches! Ici, les techniques sont un peu différentes qu’à Rancho Margot, mais il faut quand même débiter le lait de ces gros pis chauds! Nous avons pu goûter au fromage produit localement mais notre meilleur moment a été dans la serre… Nous avons pu nous empiffrer de fraises! C’est tellement bon et comme nous sommes partis du Québec depuis un moment, nous manquons invariablement la saison estivale avec ses petits plaisirs (fraises et maïs frais).

Après la visite de la ferme, nous avons fait un beau pique-nique autour d’un lac asséché. Bon, je conviens qu’il y a mieux comme endroit, mais c’était tellement extraordinaire de voir nos deux petits bouts prendre leurs jambes à leur cou pour tenter de capturer des papillons que nous avons adoré de moment de la journée. Je n’aurais cependant jamais pensé qu’ils auraient capturé un papillon aux ailes argentés par contre! Magnifique.

DSC02261 DSC02247 DSC02244

Ah oui, je ne vous ai pas parlé de Georges… Voici notre nouvel animal de compagnie! Un magnifique scorpion que nous avons capturé sur les murs de notre maison à Monteverde. Il était au niveau de la toiture et une ultime tentative de le faire tomber dans le filet, avec un balai tenu à bout portant, un pied sur la balustrade et l’autre dans le vide, a réussi. Nous lui fournissons la nourriture fraîche (papillons, araignées, etc.) et jusqu’à maintenant, il se porte bien. Bon, il est un peu belliqueux, paresseux dans la journée et nous avons quelques craintes pour lui donner de l’affection, mais il assouvi une certaine curiosité familiale. Pourquoi Georges? En l’honneur de Georges Brossard, l’idole absolue de Maël et l’origine de toute cette curiosité face aux insectes.

DSC02242

La journée s’est terminée dans un restaurant qui offrait une vue imprenable sur San Jose.

Untitled

 

Le coin des animaux vus

Où sommes-nous?

Costa-Rica---Alejuela

Go top