Sounda

Au moment du départ, j’ai 40 ans bien sonnés ! Je n’aurais pas pu mieux tomber pour choisir l’année de réalisation de mon plus grand rêve. Parce qu’à 40 ans je réfléchis davantage sur ma vie, sur ma nature profonde, sur mes valeurs, sur mes aspirations. Je réfléchis également à l’héritage que je veux offrir à mes enfants pour qu’ils puissent à leur tour, avoir une vie heureuse remplie d’opportunités et de rêves à réaliser. Ainsi, ce grand virage dans mon cheminement sera extrêmement favorable pour faire le bilan du passé, pour me découvrir autrement et pour construire mon plan de vie pour les années à venir.

La genèse de ce projet de vie

Pour ma part, ce désir de découvrir le monde, remonte à une vingtaine d’années. J’avais alors beaucoup voyagé avec mes parents et j’en étais à mes premiers voyages avec des amis. La passion de la découverte et du dépaysement était si forte que j’avais déjà le rêve de parcourir le monde lors d’un grand et long voyage. Dès lors, j’ai enchainé de 1 à 2 voyages par année et j’ai opté pour des formules et des styles toujours différents. J’ai même plusieurs fois voyagé seule pour me mettre au défi et pour augmenter le degré d’adrénaline ! Les histoires farfelues, les mésaventures, les rencontres inoubliables, les défis physiques et mentaux que j’ai vécus sont tellement nombreux que je peine à me rappeler de chacun de ces moments uniques. Cette exploration du monde, de ses beautés et de ses habitants m’a permis d’ouvrir mes horizons, d’apprendre à me connaître davantage, à repousser mes limites et à façonner petit à petit mon rêve de voyager à travers le monde lors d’un grand périple.

C’est en 2005 qu’il y a eu une croisée des chemins entre mon rêve de partir explorer le monde et la voile. J’avais alors rencontré un homme passionné de voile qui m’a initié sur son voilier pendant tout l’été. J’ai tout de suite adoré ce mode de vie un peu bohème qui nous connecte avec la nature et avec nous même. Quelques mois plus tard, je rêvais de voile et de voyages, ce qui m’a amené à m’inscrire à une formation en vue d’obtenir mon brevet élémentaire de croisière. Une fois le brevet en poche, j’ai loué des bateaux avec capitaine à l’été 2006 et 2007. C’est grâce à ces expériences de location de voilier avec capitaine que je me suis retrouvée sur celui de Sylvain, un jeune loup de mer et capitaine, qui avait mon âge et surtout qui était animé par le même rêve !!!

Les années se sont écoulées ainsi que les évènements de la vie, cependant nous n’avons jamais perdu le cap sur notre destination commune. Tous nos voyages de voile ont été des moments de grand bonheur pendant lesquels nous avons acquis confiance et expérience. Il est devenu de plus en plus évident que notre cellule familiale mordait dans chacune de ces aventures et nous en redemandions !! Notre périple de 4 mois sur Jayana, notre nouveau bateau acquis en 2012, alors que Lohan n’avait que 12 semaines et Maël 3 ans, a été très révélateur parce que nous avons réalisé que nous étions capables de vivre tous ensemble au sein d’un petit environnement pour une pérode prolongée. Surtout, nous étions très heureux de bourlinguer en famille sur Jayana !

Il n’y a jamais eu de doute sur le fait que notre rêve allait éventuellement se réaliser, mais il y a longtemps eu une mésentente sur le moment de le réaliser. La raison est simple : il n’y a jamais de moment parfait pour entreprendre un tel projet et ce qui est important pour moi ne l’est pas nécessairement pour Sylvain. Ainsi, nous avons longtemps tergiversé, mais heureusement un terrain d’entente a été trouvé et une date de départ fut fixée.

D’ores et déjà, je peux affirmer que d’entreprendre un aussi grand changement de vie requiert du temps pour réfléchir à nos appréhensions afin de les rationaliser et de les contrôler. Notre mental tente régulièrement de nous déjouer en nous échafaudant une série de peurs provenant de notre éducation et de la société. Il faut réussir peu à peu à s’en dissocier et un des moyens que j’ai personnellement utilisé est de garder l’accent sur tous les aspects positifs qu’un tel changement de vie apporte. J’ai entretenu des pensées positives et stimulantes, ce qui a graduellement pris le dessus sur mes appréhensions et mes peurs qui sont toujours présentes, mais moins énergivores et plus silencieuses. Parmi les pensées positives et stimulantes que j’ai choisies, il y a celles qui se rapportent à ma vie qui défile si vite et à mes enfants que je vois grandir et évoluer tout aussi rapidement. Profiter davantage de ma vie, du temps, de ma santé, de mon couple, de mes enfants… voilà ce qui m’interpelle au plus profond de mon être et qui me comblera de bonheur.

« Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours » — Gandhi

Pourquoi avoir opté pour un voyage en voilier ?

D’entrée de jeu, je dois me présenter comme une exploratrice, une voyageuse. Le côté marin m’attire beaucoup certes, mais je n’ai pas le pied marin qu’il me faudrait pour pleinement apprécier la mer comme Sylvain peu la savourer ! Ma fragilité face à la houle de la mer et au déferlement des vagues sera régulièrement mise à l’épreuve, comme dans nos expéditions passées, mais je ferai face à ce défi comme par le passé.

Au-delà du plaisir de la découverte de nouveaux paysages, de cultures et de gastronomie variés, je suis profondément heureuse de vivre entourée d’eau. Je ne me lasse pas du spectacle qui défile devant mes yeux, jour après jour, surtout quand je vois mes enfants s’émerveiller à leur tour.

Le fait de voyager de façon confortable avec nos effets personnels, de dormir dans notre lit et de se cuisiner de bons plats est aussi un facteur important dans notre décision de voyager en voilier avec les enfants.

Ce type de voyage apporte son lot de sensations fortes de temps à autre ce qui ne me déplait pas du tout ! Il faut dire que je suis attiré par les sports, les activités ou les voyages qui me sortent de ma zone de confort et qui me poussent à me dépasser toujours un peu plus.

Au final, ce voyage d’aventures en voilier ne verrait pas le jour si je n’avais pas rencontré, par le plus heureux des hasards, mon amoureux Sylvain, il y a de cela tout près de 8 ans. Sylvain est un homme exceptionnel, un partenaire de vie formidable, un papa accompli et un capitaine en qui j’ai totalement confiance ! Je crois fermement que le succès de notre périple réside dans la solidité de notre relation, notre capacité à communiquer et bien sûr dans notre désir mutuel de le réaliser.

Mon C.V marin, formation et autres compétences

Équipière

2006-2007 : Location de voilier avec capitaine ;

2007 : Équipière sur un voilier de 35 pieds au Lac Champlain et rencontre de Sylvain sur son voilier ;

2007: Amirale sur notre voilier ou des bateaux de location.

Formation

2006 : Brevet de croisière élémentaire de L’ACY (Association Canadienne de Yachting) au Lac Champlain ;

2009 : Cours de radiotéléphonie maritime VHF ;

2013 : Brevet de croisière intermédiaire de L’ACY (Association Canadienne de Yachting) à Rimouski ;

2014: Cours sur entretient, trucs et astuces quand on est loin de tout & premiers soins par la Société de Sauvetage du Québec ;

2014 : Cours radio amateur (examen en mai 2015).

Autres compétences

1997 à 2014 : Conseillère en placement, gestionnaire de portefeuille à la Financière Banque Nationale ;

2005 : Certification en plongée sous-marine avancée.

7 Commentaires

  1. Commentaire par Richard Delisle

    Richard Delisle Répondre 2 janvier 2015 at 12:27

    Salut la famille Beaudry-Ladouceur
    J’ai ‘navigué’ sur votre site jayana.com… ! Est-ce que cet espace public ‘Leave a Reply’ le seul lieu pour commenter ce bijou de site ? J’ai probablement besoin de plus que 3ou 4 lignes de ‘commentaires’ à la manière Facebook… !

  2. Commentaire par Claudette Mireault

    Claudette Mireault Répondre 16 janvier 2015 at 7:04

    Bonjour à toi et ta petite famille. J’espère que vous avez du bon temps. Je pensais à toi aujourd’hui et je m’inscrit. Tourlou et bon voyage

  3. Commentaire par Marie-Josée Mathieu

    Marie-Josée Mathieu Répondre 17 mars 2015 at 4:11

    Bonjour à vous!Je pense très souvent à vous et j’imagine vos grands yeux expressifs devant toutes vos découvertes! J’aimerais écouter et observer Mael m’expliquer ses aventures comme il sait si bien le faire!

  4. Commentaire par Caroline Légaré

    Caroline Légaré Répondre 30 septembre 2015 at 4:35

    Allo Sounda !
    Je ne sais pas si tu me replaces, je suis la soeur de Sophie Légaré, celle qui vit en Suisse…et qui navigue aussi …
    Quel plaisir de vous suivre, vous lire et vous voir !
    Vous faites vraiment plaisir à voir et celà me rappelle beaucoup de souvenirs…plusieurs navigations en familles aux Antilles et aux Iles Vierges…
    Maintenant la vie a pris un autre “virement”, mais elle toujours aussi pleine d’aventures et de projets !
    Si je te contacte c’est pour savoir si tu serais d’accord que ma fille Elise ( 17 ans), te contacte pour quelques questions concernant ” l’école à bord” ?
    En effet, elle est en dernière année de Gymnase ( un peu comme notre Cégep), et elle doit faire un mémoire sur la “déscolarisation”, au sens de l’enseignement hors milieu scolaire.
    Merci de m’indiquer si tu es disponible, directement sur mon mail, caro.legare@hotmail.com

    Je vous souhaite une belle continuation, bon vent et have fun !

    Caroline

  5. Commentaire par Karine

    Karine Répondre 14 octobre 2015 at 8:15

    J’ai été fasciné par votre histoire aujourd’hui!!
    Vous êtes inspirant, je n’aurais jamais la capacité de faire tout ça et ça me fascine de lire votre aventure!
    J’espère que le beau Maël va bien. Karine, la tech en écho ?

    • Commentaire par Sounda

      Sounda Répondre 24 octobre 2015 at 2:55

      Bonjour !
      Merci pour ton commentaire qui nous stimule à poursuivre cette aventure et à alimenter notre blog.
      En passant Mael se porte mieux !
      Sounda

  6. Commentaire par Caroline Martel

    Caroline Martel Répondre 21 novembre 2015 at 3:02

    Bonjour Sounda,

    Votre histoire est des plus inspirantes pour une personne comme moi qui, en regardant l’horizon au bout du lac ou sur la mer, rêve de ce mode de vie de découvertes et d’émerveillement .

    Ma rencontre avec Maël jeudi fût des plus agréables. C’est avec le sourire que j’ai accueilli ses commentaires pendant la passsation des petites évaluations. Il m’a semblé confiant et amusé par l’exercice. Continuez votre bon travail et n’hésitez pas à me contacter au besoin. Il me fera grand plaisir de répondre à vos interrogations.

    Bon route et surtout bon vent!
    Caroline

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller en haut