Réaliser un rêve…

7 March 2016

Notre balade aux chutes de La Paz était une activité très attendue. D’abord, nous devions la faire deux semaines plus tôt, mais nous étions dans un hôtel du mauvais côté du volcan Poas. Puis, lorsque nous étions dans le bateau pour revenir de Tortuguero, un couple d’Israéliens nous a confié y avoir réalisé un de leurs rêves. Celui de prendre un toucan dans leur main… Les enfants avaient vu la photo et quand nous leur avons annoncé que c’était aujourd’hui qu’ils allaient probablement pouvoir avoir un toucan sur leur bras, ils étaient immédiatement prêts pour cette nouvelle aventure.

La route pour se rendre aux chutes de La Paz est plutôt sinueuse. Nous avons eu de la difficulté à franchir le dernier pont car il y avait un embouteillage monstre. C’est ce qui arrive lorsqu’il y a beaucoup de circulation, une seule voie et aucune personne pour coordonner le flot de véhicules… Heureusement et grâce à un bon samaritain, nous sommes enfin parvenus au bâtiment d’accueil. La carte permet aux gars de se familiariser avec les découvertes à venir: toucans, jaguars, insectes, papillons, oiseaux, singes, grenouilles, serpents… Ouf, les attentes sont hautes! La première escale est évidemment la volière des oiseaux, où nous trouvons l’aire où les toucans résident…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Maël semble plutôt impressionné par l’énorme bec qui est si près de son propre nez. À tour de rôle, nous avons tous la chance de prendre ce magnifique oiseau dont le bec est somme toute plutôt léger.

DSC03003

Le prochain arrêt, c’est la serre aux papillons. Celle-ci est magnifique, bien éclairée et nous y voyons la plus grande variété d’espèces jusqu’à maintenant.

Notre visite se poursuit avec les primates, reptiles et félins. Nous sommes étonnés par la variété d’animaux qui sont présentés, mais nous sommes néanmoins attristés de voir ces bêtes confinées à un zoo. L’homme détruit tellement les habitats naturels que ces animaux, et en particulier les grands félins, n’ont plus de territoires de chasse assez grands pour supporter une population viable à long terme. Nous profitons de l’occasion pour sensibiliser les enfants à la destruction des habitats naturels, pour qu’ils réalisent l’impact que cela occasionne pour l’environnement. Pendant notre voyage, ils sont à même de constater à quel point les cultures de bananes et l’élevage du bétail détruisent l’environnement. Encore une fois, nous réalisons que la meilleure action que nous puissions poser pour sauver l’environnement planétaire, c’est de changer nos habitudes alimentaires…

La faim nous tenaille et le buffet offert ici est excellent… Nous profitons de l’après-midi pour aller digérer sur un sentier qui nous mène vers les chutes La Paz. Wow! Je laisse les photos parler d’elles-même.

DSC03089

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Encore une fois, les enfants furent champions de réaliser une grosse journée de marche et de découvertes sans trop râler. Bravo pour leur incroyable endurance.

 

Mots de Maël

– L’école, c’est mon amie.

 

Où sommes-nous au Costa Rica?

Costa-Rica---La-Paz

 

Go top