Traversée (jour 12)

12 June 2015

Rien à signaler.

Je dois me forcer pour vous écrire quelques nouvelles car il ne se passe tellement rien que j’ai pas grand chose à raconter… En vrac, voici les faits saillants des 3 derniers jours:

9 juin
Journée pluvieuse. Tout est humide dans le bateau et comme nous sommes de plus en plus au nord, il fait froid. Je m’ennuie des Caraïbes, de leur chaleur et de l’absence de pluie… Serge nous prépare une excellente croustade pomme-poires-banane. Miam! Le soir le vent se lève et on fracasse le record de vitesse du bateau dans un surf. 11+ sur le loch et 10+ sur le GPS.

10 juin
La grisaille fait place au soleil et le vent se calme. On commence à devenir léthargique. Nos journées sont de moins en moins occupés à rafistoler le bateau et plus à lire ou à dormir. C’est fatiguant de rien faire!

11 juin
Journée ensoleillée. Un gros poisson volant est sur le pont ce matin. Nous l’utilisons comme appât, environ 10 minutes après sa mise à l’eau le moulinet se déroule pendant quelques secondes et s’arrête. Le soir on ramène le tout et il n’y a plus de poisson volant au bout. Est-ce un poisson qui l’a pris ou bien il s’est détaché…on ne le saura jamais, une autre journée sans succès de pêche.

Les performances du bateau sont excellentes. On avance à 5.7 noeuds dans 8 noeuds de vent. C’est quand on dépasse un voilier qui fait 2.5 noeuds qu’on apprécie pleinement les prouesses de Jayana dans le petit temps.

12 juin
On a un soucis de propane ce matin. Les deux bouteilles en réserve ne fonctionnent pas. Je remets la vieille et on réussi à terminer le déjeuner. Ensuite, je refais quelques essais et finalement, tout se remet à fonctionner. Étrange…. Qui dit propane dit four fonctionnel, donc Carl a le feu vert pour nous préparer son 1er pain de la traversée.

On passe par dessus ce qui semble être une baleine endormie. Elle est à 3-4′ sous la surface et il s’en faut de peu pour que nous entrons en collision.

Varia

Côté pêche, c’est nul. Rien depuis l’espadon! J’ai fait une promesse à l’équipage de préparer des sushis avec notre prochaine prise, mais nous commençons à perdre espoir…

Savoir à quelle heure nous sommes demande un effort. Nous avons 3 horloges à bord: celle du bateau à l’heure universelle (UTC) pour les bulletins météos et calculer notre avancée, celle de Montréal et celle où on est (avec le soleil à midi). On est toujours un peu mélangé, mais notre rythme s’adapte naturellement à celui du soleil…

On a découvert un nouvel animal. C’est une espèce de baudruche (ballon) transparent avec une voilure qui ressemble à celle d’un espadon. C’est transparent avec deux tentacules en dessous. Ça flotte comme un bateau et ça peut même faire du près! Et si jamais le vent les couche, ça se redresse… Une sorte de sailing-puffer-meduse. (Après vérifications, c’est des Physalis.)

Nous voyons quelques cargos à tous les jours. Cette nuit un gigantesque de 1015 pieds est passé à quelques miles de nous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dehors, c’est froid et humide. Beurk. Mais Carl est toujours de bonne humeur, même dans les pires conditions!

IMG_1039

Enfin le beau temps revient.

Capture d’écran 2015-06-24 à 10.11.12

Notre passager clandestin n’a pas survécu à la nuit sur le pont.

IMG_1114

Carl pétrit avec douceur le pain qu’il prépare. C’est tout un changement de la technique de Serge, qui avait beaucoup d’agressivité à libérer avec le pain qu’il a préparé il y a deux jours!

IMG_4916

Carl en formation pour son cours Cuisine à Bord 201.

2 comments

  1. Comment by Juliana II

    Juliana II 25 June 2015 at 7:13 am

    Bonjour Sylvain et ton équipage ! Je viens de lire votre site, c’est super ! Vous êtes sûrement rendu de l’autre côté de l’Atlantique maintenant. Retour à la vie de famille ! Nous sommes arrivés en Gaspésie le 21 juin. Notre voyage est terminée et nous revenons tranquillement à notre vie à terre. Je vous souhaite encore pleins de belles aventures et rencontres. Faites nous rêver !
    Geneviève

    • Comment by admin

      admin 25 June 2015 at 12:03 pm

      Allô Geneviève!

      Effectivement, nous sommes présentement de l’autre côté de l’Atlantique dans l’archipel des Açores. Je viens d’aller voir votre blog pour savoir comment a été votre voyage après Georgetown. C’est super, vous semblez avoir fait un beau voyage de retour!

      Sounda et les enfants sont encore à Montréal et ils arrivent au bateau le 27. Ils ont pu se réadapter à la terre pendant le dernier mois et Maël était bien content de retrouver ses amis et l’école! Si c’est la même chose pour vos filles, alors leur retour sera facile. C’est plus la vie de terrien avec toutes ses obligations et responsabilités qui nous rattrape rapidement. Au moins, on conservera à jamais toutes ces belles images de voyage et de rencontres qui emplissent notre tête maintenant!

      Bon retour, je pense souvent à vous…
      (à chaque fois que je vois un arbre d’hélice!)

      Sylvain

Comments are closed.

Go top