Granada, Nicaragua

12 January 2016

À peine la porte de l’avion franchie, nous étions ravis de renouer avec les découvertes et la nouveauté en débarquant au Nicaragua. Il faut dire que le mois que nous avons passé en Floride nous a paru un peu long, même si nous avons eu la chance de revoir beaucoup de nos parents et amis. Notre objectif était de prendre de l’avance avec la scolarisation de Maël car les prochaines semaines seront riches en apprentissages, mais pas nécessairement en ligne avec le programme scolaire.

Nous sommes arrivés de nuit à l’aéroport principal du pays, à Managua, mais un transport nous attendait pour repartir aussitôt vers Granada, une ancienne ville coloniale fondée par les Espagnols en 1524. Sur la route, nous pouvions tout de suite réaliser l’ampleur du dépaysement qui nous attendait — et c’était exactement ce que nous recherchions!

9 janvier

Cette première journée était libre pour nous permettre de nous acclimater à l’endroit. Nous en avons profité pour explorer les alentours de l’hôtel (Hotel El Corazon). À chaque détour, nos yeux se régalaient des couleurs qui ornent les bâtiments et notre nez était sollicité par d’innombrables odeurs… Nos premières missions de la journée étaient 1) de se connecter à Internet (donc, trouver une carte SIM locale pour notre iPhone débarré) et 2) de trouver des cordobas, la devise locale.

La première mission fut remplie aisément, mais en constatant que le client n’a pas la même importance que chez nous. L’attente fut plutôt longue et les processus un peu chaotiques, mais bon, on a fini par avoir ce qu’on voulait… Pour le bureau de change le plus réputé en ville, il se trouve…. …dans un magasin de location et réparation de vélo! Sinon, on peut toujours utiliser des hommes dans la rue. Je n’ai jamais pensé que changer des dollars américains dans la devise locale pourrait ressembler autant à transiger avec des trafiquants de drogues!

Nos missions complétées, nous pouvions enfin déambuler tranquillement dans la ville. L’ascension de la tour de l’église nous offrit une vue splendide sur la ville et sur l’immense lac Nicaragua. Pour le dîner, un petit café santé avec une splendide cour intérieure nous prépara un excellent repas.

Avec les enfants, la sieste est de mise l’après-midi. Ce fut notre activité principale avec une baignade dans la piscine de l’hôtel. Le repas du soir, au restaurant Marlin, fut notre premier choc avec les prix du Nicaragua. L’assiette du pêcheur à $16 était gargantuesque!

Nos premières impressions de cette journée: les gens sont accueillants, sympathiques et souriants. La ville est belle, propre et mérite largement le détour!

 

 

10 janvier

Aujourd’hui, nous rencontrons notre guide, Marcos, pour une balade autour des principaux attraits de la ville. Le point fort de notre visite sera une escapade au marché, où le capharnaüm nous transporte dans une autre époque. Les enfants eux, apprécieront la balade en calèche jusqu’au parc en bordure du lac.

 

 

11 janvier

Ce matin, le lever est difficile. C’est la première fois depuis des mois qu’on met un cadran pour réveiller les enfants (et les parents)! Notre randonnée au somment du volcan Mombacho est à 8h00… On réalise la chance qu’on a de ne jamais être vraiment pressée par le temps.

L’ascension du volcan est accessible pour notre groupe qui compte Lohan (3 ans) et papy Jean (78 ans). En fait, un camion fait l’ascension pour nous et nous dépose directement au sommet. Quel luxe! En haut, l’accueil est glacial avec le vent qui nous fouette et l’humidité qui règne dans l’épaisse couche nuageuse qui nous entoure.

Le sentier de randonnée fait le tour du cratère et le temps estimé pour le parcourir est de 1h30. Il nous en faudra un peu plus, mais à ma grande surprise, Lohan réussira à le faire par lui-même sans trop rechigner. Il gagne en endurance pour le plus grand bonheur de tous! Maël récoltera plusieurs beaux spécimens d’insectes: : papillons, scarabée, libellule, moustique, araignée.

En soirée, je reste à l’hôtel car je ne me sens pas trop bien. 101.5F de fièvre. La famille apprécie cependant son repas au restaurant avec un spectacle dans la rue de jeunes qui font des acrobaties en dansant au rythme de Michael Jackson.

 

12 janvier

Aujourd’hui, ce fut une autre belle journée d’excursion. Nous avons formulé au guide une demande spéciale: il nous avait parlé qu’il y avait un village avec quelques sorcières. Nous lui avons donc demandé de nous y amener pour en rencontrer une. Lui-même ayant jamais fait cela, il a fallu trouver des aînés au parc pour nous guider dans la bonne direction… L’expérience fut intéressante et les enfants ont eu un premier contact avec la magie blanche.

Ensuite, ce fut en direction d’un atelier pour observer toutes les étapes de fabrication artisane de la poterie. L’après-midi fut passée à se baigner dans un lac situé dans un cratère de volcan. L’eau était probablement à 90-92F…

 

Go top