24 heures à Gibraltar

27 August 2015

Notre escale à Rota aura finalement duré dix jours, qui ont été bien remplis. Après avoir profité des plages avec Véronique, nous sommes partis vers l’ancienne capitale de l’Espagne: Seville. À notre retour, ce fut l’approvisionnement du bateau et les préparatifs pour les deux derniers mois de notre voyage. On a quand même pris le temps de prendre un traversier pour se rendre à Cadiz, histoire de rendre hommage à la plus vieille ville d’Espagne (ayant une présence continue) et l’une des premières en Europe de l’Ouest.

Ensuite, ce fut une belle journée de navigation vers Gibraltar. Le vent et les marées étaient avec nous et ce fut une belle traversée. Notre arrivé fut plus difficile, avec un échec pour entrer dans les marinas de Gibraltar (il y en a deux qui sont toujours bondées). Nous nous sommes repliés vers la marina voisine, qui est situé en territoire espagnol. Des soucis avec le propulseur d’étrave nous ont fait choir sur le ponton voisin, mais il y a eu plus de peur que de mal.

IMG_5933

Sur cette photo, on voit bien pourquoi Gibraltar porte bien le surnom de “The Rock”. Ce minuscule territoire britannique situé de l’autre côté de la piste d’atterrissage. Le principal moteur de l’économie est d’être un paradis fiscal, ce qui attire les sociétés européennes à établir leur siège social et ainsi, alimenter comptables, banques et avocats en honoraires. La deuxième source d’argent sont les singes au sommet de la montagne, qui demeure un attrait touristique international. J’avais promis aux enfants que leur patience en traversée serait récompensé par une visite à “la montagne des singes”. Ils n’ont pas été déçus!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais avant de rencontrer ce spécimen plutôt ennuyé (il baillait aux corneilles lorsque nous avons pris la photo), nous devions nous rendre à Gibraltar à partir de notre marina en territoire espagnol. Pas de problème, une marche d’une dizaine de minutes et nous étions à la douanes, pour franchir à pied la frontière (une deuxième expérience de la sorte pour moi et Sounda, la première fois c’était entre la Thaïlande et le Laos). Ensuite, petit goûter en ville, non sans être arrosé de cidre, mon breuvage de prédilection en territoire anglais!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après être repus, nous avons fait un arrêt à cet endroit, pour mon plus grand bonheur.

IMG_5943

Il s’agit de l’endroit mythique où Hercules, lors de ses 12 travaux, aurait construit des piliers pour marquer le point le plus à l’ouest de son épopée. En fait, c’était la fin du monde connu de l’époque des grecs car après Gibraltar, il faut s’aventurer dans l’Atlantique. Les navigations pour les chaloupes de l’époque étaient périlleuses passées ce point, ce qui faisait certainement que personne n’osa trop s’y aventurer. Selon Plato, l’Atlantique était situé au-delà des piliers d’Hercules, donc dans le monde de l’inconnu…

Ensuite, notre guide-chauffeur de taxi nous a amené dans une grotte. Aucun de nous ne se doutait qu’on trouverait une grotte magnifique à Gibraltar!

IMG_5950

J’avoue qu’après avoir vu les églises gothiques de Seville, je crois savoir où les architectes ont pris leur inspiration.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Toute la caverne est éclairé par des lumières de couleurs… On se croirait dans une discothèque! (Et il y a une salle de musique aménagé dans la grotte pour des concerts classiques apparemment.) Pas de boum-boum pour endommager la grotte!

Puis le taxi nous a emmené au point le plus haut de Gibraltar, où la vue était magnifique. Par delà de l’horizon, on pouvait apercevoir le Maroc. Ça fait drôle d’être aussi près de l’Afrique!

Version 2

Bien sur, les enfants étaient enchantés par tous les singes qui nous entouraient. Ils sont apparemment très bien traités: docteurs, cuisiniers et observateurs pour s’assurer que cette communauté de 200 individus subsiste pendant des siècles…

Notre culture générale sur l’importance stratégique de Gibraltar a aussi été augmenté. Nous avons terminé notre tournée du rocher par une visite aux tunnels creusés par les soldats pour en faire de The Rock une forteresse quasi-imprenable! La vue est magnifique des ouvertures pratiqués pour pointer les canons sur l’horizon…

 

IMG_5963

 

Lui, il n’avait pas l’air trop sympathique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La salle au bout du tunnel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une demi-journée de visite, nous irons faire le plein de diesel (800 litres @ 0.37 pounds le litre) pour un départ vers 18h. Nous arriverons à Formentera, au sud d’Ibiza deux jours et demi plus tard…

4 comments

  1. Comment by Silvie Jauvin

    Silvie Jauvin 28 August 2015 at 9:39 am

    les photos sont sublimes, les récits décrivant les lieux sont bien documentés et des plus intéressants, la vie à bord semble mettre du soleil dans les yeux des enfants et les parents ont l’air d’avoir la satisfaction du devoir accomplit ! C’est fantastique ! Et bravo au Capitaine et à la maman… Quelle équipe extraordinaire vous faites !

  2. Comment by Pierre Beaudry

    Pierre Beaudry 28 August 2015 at 9:44 pm

    La vue dans l’ouverture du Rocher montrant une marina est j’imagine celle où etait amarré Jajana en territoire Espagnol. C’était vraiment très près de la frontière de Gibraltar.

    Tres belle photos.

    On ne nous avait pas dit qu’il y avait des grottes a Gibraltar lors de notre voyage. Elle est très belle.

  3. Comment by Ralf Feyerabend

    Ralf Feyerabend 30 August 2015 at 3:57 pm

    With the Baleares, you’re entering the zone influenced by the MISTRAL. First effects of this ill-famed wind system will approach the Baleares on Wednesday 02 Sept.
    I strongly recommend to check les bulletins METEO FRANCE / CROSS MED before crossing the Golfe du Lion en route vers la Corsica or vers la Côte d’Azur.

    Fair winds

    Ralf

    • Comment by admin

      admin 31 August 2015 at 11:26 am

      Thanks Ralf for this information. I’m definitely trying my best to learn the local weather patterns. I’ve heard a lot about those strong winds that comes extremely rapidly and can wreck havok in the wrong anchorage. Luckily, I found a way to have broadband on the boat, which facilitate the process of getting accurate forecasts every morning. After our time in the Balearic Islands, we’ll be heading toward where we want to store the boat for the winter. Most likely somewhere between Barcelone and Perpignan…

Comments are closed.

Go top