Un petit coin de paradis

1 April 2015

Voilà plusieurs semaines que nous vous promettons de passer plus de temps à écrire sur notre blogue. Nous avons eu plusieurs bonnes raisons pour passer du temps à faire d’autre chose que d’être devant notre ordinateur, mais maintenant que la routine commence à être bien installée et que notre ordinateur est (presque) fonctionnel, nous devons nous mettre à la tâche! Depuis plusieurs jours, je rédige des textes sur la traversée et Puerto Rico, que nous avons particulièrement apprécié, mais je réalise que les journées passent sans que j’écrive sur le présent. Alors en attendant que les textes sur notre passé soient prêts, je partage un peu du quotidien, c’est moments que nous apprécions aujourd’hui.

«Qui n’a jamais rêvé de ces îles désertes, de ces mers peuplées de légendes, d’une aventure soudaine qui se dévoilerait au détour d’un chemin, qui n’a jamais rêvé de voir le soleil et le vent guider sa destinée au coeur des Caraïbes, vers le bonheur et la richesse des bleus azur et du rire de ses propres enfants…» Inspiré du générique d’ouverture des Mystérieuses Cités d’Or

C’est ainsi que nous vivons depuis les trois derniers mois et aujourd’hui, nous avons jeté l’ancre dans la petite baie abritée de Culebrita, l’une des îles les plus à l’est des Vierges espagnoles. Il s’agit d’une île déserte que nous avons rejointe au terme d’une petite heure de navigation. Nous y avons d’abord retrouvé d’équipage du catamaran Chantemer, une famille partie du Québec depuis pratiquement un an avec leurs deux garçons. Nous les avions rencontrés quelques jours plus tôt entre deux aller-retour à l’épicerie, mais nos routes étaient différentes alors nous n’avions pas encore passé du temps ensemble. Aussitôt l’ancre accrochée au fond, leurs deux garçons sont arrivés en dinghy pour faire plus amples connaissances avec Mäel et Lohan. Pendant que les garçons s’amusaient à l’intérieur, nous en avons profité pour faire une baignade à l’arrière du bateau dans une eau cristalline à température parfaite: ~85F. Comme l’air est en permanence à 27C avec un vent agréable, la météo est tout simplement ce qui peut se faire de mieux sur la planète. C’est d’ailleurs un truc déconcertant ici: personne ne parle de température, de météo. Comme tout est idéal, parfait, ils doivent concentrer leurs énergies à d’autres causes. Et ce que nous rencontrons le plus souvent, c’est des gens profondément heureux, fier de leur île et enthousiastes face à l’avenir. Ça change drôlement du Québec.

Coucher de soleil à Culebrita

En soirée, nous avons été témoin du plus beau coucher de soleil qui nous a été donné de voir pendant ce voyage. La nuit a été bonne (malgré un peu de houle) et nous étions d’attaque pour une nouvelle journée riche en aventures. Elle a commencé par une grimpette dans la montagne de l’île pour visiter l’ancien phare. Il s’agit de la dernière construction encore debout qui date du régime espagnol (1886) dans l’archipel de Culebra. La vue est tout simplement magnifique et les garçons étaient étonnés d’avoir un comité d’accueil au sommet formé d’un troupeau de chèvres sauvages. Comme nous pouvions capter un signal sur nos téléphones des antennes des îles voisines, nous en avons profité pour faire le plein de nouvelles (et en donner un peu à nos proches). De retour au bateau, nous avons délibéré sur nos options: lever les voiles vers St-Thomas ou rester davantage dans le secteur pour revenir profiter de ce lieu idyllique. Nous avons opté pour rester, ce qui nous a donné le temps de découvrir le bain-tourbillon naturel qui existe sur l’île. Une piscine magnifique que la mer vient remplir à chaque vague avec un tourbillon de bulles. L’endroit est à couper le souffle et vaut particulièrement le détour…

De retour sur la plage, nous nous sommes accrochés les bottines sur la plage de sable blanc, avec des vagues parfaites pour Lohan et Maël qui se sont amusés comme des fous. Un endroit de rêve comme nous en avons rencontré beaucoup aux Bahamas et qui sont plus rarissimes dans ces contrées de montagnes. Il nous restera un site de plongée en apnée fabuleux où apparemment, nous pourrons nager avec les tortues. Ce sera probablement l’aventure qui nous attend après-demain…

Nous avons rétabli nos quartiers à Culebra, mais dans une baie moins achalandée, nous avons retrouvé nos amis de Chantemer pour passer de beaux moments en soirée.

2 comments

  1. Comment by serge

    serge 3 April 2015 at 1:47 am

    Tu as découvert un sirène sur l’ile? Cheveux long, bikini, et dans l’eau.. Si tu approche trop elle va te charmer…

    • Comment by admin

      admin 3 April 2015 at 2:59 am

      🙂 Effectivement, c’est déjà fait!

Comments are closed.

Go top