Les Bahamas

Voir la carte

Bimini, Nassau et les Exumas

Paradis pour les plages et la pêche

Lors de notre passage au début 2015, nous en étions à notre 4e saison dans les Bahamas. Après les avoir sillonnés des Abacos aux Ragged Islands, de Bimini à San Salvador, on peut déclarer ce pays comme un paradis pour les plages, l’eau cristalline, la pêche à la langouste et les ancrages tranquilles.

Les Bahamas

Bimini

Première escapade que nous avons fait en partant de Fort Lauderdale. L’île de Bimini ne vaut pas le détour, mais il y a une série d’île au sud qui sont un véritable paradis et où il est possible de se sentir seuls au monde. La faune est exceptionnelle, avec des raies et des tortues qui viennent rôder autour du bateau.

Les Bahamas

Paradise Island (Nassau)

L’hôtel Atlantis est un incontournable à Nassau avec des enfants. Il y a des aquariums fabuleux à découvrir et des glissades d’eau pour se rafraîchir. La soirée à ne pas manquer est celle du 31 décembre, quand les superyachts envahissent la marina et les équipages endimanchés font la fête.

Les Bahamas

Ship Channel

La journée de voile entre Nassau et Ship Channel nous a offert la plus belle eau de tout le voyage. Nous avions le sentiment de voler par dessus les ridules de sable qui défilaient sous la coque. Ship Channel est une escale intéressante pour la beauté du lagon intérieur, des spectacles où ils nourrissent les requins pour les touristes de Nassau et surtout, pour la qualité de la pêche à la langouste.

Les Bahamas

Allan’s Cay

Les enfants la connaisse sous le nom de “L’île aux bébés dragons”. Il s’agit de l’île la plus au nord des Exumas que la plupart des bateaux visitent. Il y a une population d’iguanes aux propositions impressionnantes qui viennent réclamer de la nourriture aux visiteurs qui débarquent sur leur île. À faire attention car notre ami André et Lohan se sont fait mordre par ces sympathiques créatures.

Les Bahamas

Norman’s Cay

Ancien quartier général pour un important trafiquant de drogue des années 70s, l’île est maintenant en proie à un important chantier pour y développer un hôtel et une marina. La plongée en apnée sur l’épave de l’avion qui gît dans le lagon est intéressante, de même que les balades en dinghy dans la rivière qui sillonne l’intérieur de l’île. La pêche au conche (lambi) y est excellente.

Les Bahamas

Shroud Cay

Shroud Cay a été notre notre coup de coeur de 2013 et on y consacra un petit vidéo. Il y a toute une histoire à propos d’un capitaine qui, dans les années 50-60, créa un lieu de plénitude qui était apprécié de tous: Camp Driftwood. Évidemment, un écervelé y jeta ses poubelles et toute une cohorte de ses semblables se dirent: “si quelqu’un l’a fait, moi aussi je peux le faire”. Les autorités du parc ont ainsi éliminé tous les vestiges de Camp Driftwood. On peut néanmoins apprécier encore aujourd’hui la fabuleuse balade dans la rivière, la plage du côté est et le petit sentier qui monte au dessus de la montagne. Apportez un pique-nique, la vue est splendide!

Les Bahamas

Warderick Well

La baie de Warderick Well est certainement la plus belle baie au monde. Un chenal en colimaçon sert d’ancrage aux bateaux et les berges avoisinantes se découvrent à marée basse. Toutes les couleurs de bleus s’y mélangent dans un décor de carte postale. Une petite randonnée vers Boo Boo Hill vaut le détour et il ne faut pas oublier une offrande à la montagne sous forme d’une plaque indiquant le nom de bateau et l’équipage. Nous avons aussi eu beaucoup de plaisir au sud de l’île, dans l’ancien repère de pirates.

Les Bahamas

Farmers Cay

Little Farmers Cay est une petite communauté fascinante. Nous avions eu la chance de rencontrer un habitant en 2013 qui nous avait longuement expliqué leurs défis quotidiens. Essentiellement, les terres sont convoités par des étrangers et il n’y a pas d’industrie pour gagner de l’argent. Ainsi, beaucoup partent à Nassau et/ou vendent leurs terres. La régate est un moyen de financement important et il est important de s’impliquer et de redonner un peu à cette communauté qui en a bien besoin.

Les Bahamas

Georgetown

C’était notre 4e année consécutive à George town avec toujours la même ambiance festive. C’est, à notre connaissance, la capitale mondiale du plaisir en plaisanciers. Avec 300-350 bateaux dans les environs qui organisent et/ou participent à des événements dans le cadre de la Cruising Regatta, c’est définitivement l’endroit à être quand on voyage en famille. George town est aussi surnommé chicken harbor, car après cette ville, il n’est plus possible de voyager à l’abri des îles. Il faut donc être prêt à affronter les conditions de navigation océanique. La plupart des Québécois qui n’ont qu’une année de voyage vont pointer l’étrave vers le nord après cette escale. Pour toutes ces raisons, il y a donc toujours un nombre important de bateaux entre janvier et avril.

Aller en haut